Bien que toutes différentes les unes des autres, les relations toxiques ont généralement quelques points communs. En plus d’être toutes sources de souffrance et d’instabilité émotionnelle, elles suivent un procédé assez précis composé de trois étapes. 

La première phase des relations toxiques : l’idéalisation 

Le premier signe d’une relation amoureuse toxique se manifeste généralement dès les premières semaines. Il ou elle vous dit que vous êtes la femme de sa vie alors que vous vous connaissez à peine. Si certaines personnes peuvent véritablement le penser, les individus toxiques le disent juste pour vous pousser à l’engagement. Vous êtes flattée et pensez que vous avez enfin trouvé quelqu’un qui reconnaît votre juste valeur.

Les personnes toxiques, qui sont généralement des pervers narcissiques, ont aussi tendance à très vite mettre leur partenaire sur un piédestal. Il ou elle vous met au centre de sa vie. Tellement rapidement que ça devient douteux. Leur but n’est pas de vous valoriser simplement parce que vous le méritez, mais de vous piéger dans une relation que vous commencez à idéaliser.

Cette phase est aussi propice à tout un tas de confidence. Vous lui donnez votre confiance et il ou elle en profite pour connaître vos points faibles. Le but ? Avoir toutes les cartes en main pour vous manipuler le moment venu. 

Vidéo du jour :

La dévalorisation de l’autre, ou le moteur d’une relation toxique

Une fois la première phase achevée, la personne toxique passe à la deuxième étape de son plan : vous faire perdre toute confiance en vous. Elle ou il n’hésitera pas à faire des commentaires sur votre physique, votre métier ou les faiblesses dont vous lui avez parlées pour faire pression sur vous. 

C’est le deuxième signe d’une relation amoureuse toxique. Des phrases comme « tu te laisses aller, ça se voit » ou encore « je comprends mieux pourquoi ton ex t’as quitté » peuvent être prononcées. Ces individus mettent généralement tout en œuvre pour vous isoler. Ils n’hésiteront pas à critiquer vos amis pour vous en éloigner. 

Relation toxique : il ou elle refuse la rupture

Le partenaire amoureux toxique a passé des mois à « travailler » sa proie. La laisser filer du jour au lendemain ? Hors de question. Du moins, tant que la décision ne vient pas de lui. Il ou elle fera tout ce qui est en son pouvoir pour vous faire replonger. Messages mielleux, matin, midi et soir, proposition d’activité ou promesses que tout ira mieux si vous lui laissez une « nouvelle chance ».

Vous êtes une « alimentation narcissique » à laquelle il ou elle ne peut renoncer facilement. Pour cause, il faudra trouver une nouvelle proie et recommencer tout le processus depuis le début. Sachez que si le partenaire toxique, qu’on peut aussi qualifier de vampire psychique, vous quitte du jour au lendemain, c’est qu’il a sans doute trouvé une nouvelle victime.

Comment se remettre d’une relation toxique ?

Toutes les histoires d’amour toxiques ne prennent pas les mêmes proportions. Certaines personnes réussissent à s’en défaire au bon moment, sans qu’il n'y ait de grandes conséquences sur leur santé mentale, tandis que d’autres sont viscéralement détruites. Voici quelques conseils pour tenter de limiter les dégâts après une relation de ce genre :

  • Prenez du temps pour vous

Ne vous replongez pas dans une nouvelle « relation pansement ». Prenez du temps pour prendre soin de vous et de vos émotions. Passez du temps seul.e ou avec les personnes que vous aimez

  • Ne culpabilisez pas

Ce sont généralement les victimes qui culpabilisent. Les bourreaux, eux, ont souvent l’esprit tranquille. Si cette relation toxique a viré au cauchemar alors que vous avez toujours été sincère et que vous n’avez rien à vous reprocher, c’est que vous n’êtes pas le problème.

  • Consultez un spécialiste

L’entourage et la solitude ne suffisent pas toujours à se remettre de ce type de relation. N’hésitez pas à consulter un psychologue ou un psychopraticien pour en parler. Sachez, dans tous les cas, que vous n’êtes pas seul.e et que vous méritez d’être aimée.